Décodage biologique : la cause cachée de la maladie

Dernière mise à jour : avr. 11

Quel lien entre nos émotions et la maladie ? Quel impact ont nos croyances limitantes sur notre santé ? Quel libre arbitre nous reste-il sous l'influence de nos blessures d'incarnation ?


Nous sommes tous traversés par de nombreuses émotions au cours d’une même journée. Bien qu'il soit possible de débattre sur la légitimité de ressentir certaines émotions dans des situations particulières, nous sommes néanmoins globalement d'accord sur leur définition. C'est déjà ça ! Chacun sait ce qu’est la colère, non pas parce qu’on le lui a enseigné, mais parce qu’il l’a déjà éprouvée. Ces émotions, comme les sentiments, nous les connaissons donc tous par l'expérience : c'est un savoir intrinsèquement collectif, aussi vieux que l'histoire de l'humanité. C'est pour cela que chaque ressenti peut être défini dans un sens unanime, parce qu'il repose sur un consensus naturel, universel... et indispensable. Ces émotions, intimement reliées à notre ego (qui se prend trop souvent pour leur chef d'orchestre), servent d'indicateurs à notre météo intérieure. Elles nous donnent un référentiel intime sur ce qui va et ce qui ne va pas, influençant nos échanges avec l'extérieur. Servant un instinct de survie désormais sophistiqué par nos enjeux sociétaux actuels, elles sont donc également de précieux outils d'analyse, permettant de mieux cerner nos besoins conscients et inconscients. D'ailleurs, la psychanalyse en se basant sur la vie psychique de l’individu, n'induit-elle pas un travail émotionnel et introspectif ?

emotions-les-comprendre.jpeg
Les émotions - Musée de la BD de Lyon

Aussi, parfois il arrive qu’une émotion forte, à défaut d'être vue, acceptée et digérée, soit rejetée ou au contraire, entretenue. C'est le cas par exemple pour la tristesse qui parfois se transforme en déni (rejet en bloc de l'émotion et/ou de l'information) ou encore de la colère qui peut se transformer en rancune (entretien de l'émotion). Le piège c'est de confondre l'interprétation de nos perceptions émotionnelles avec la réalité des faits.

Ce décalage entre état émotionnel intérieur et réalité extérieure justement, se produit quand le mental, en s’éloignant de l’instant présent, cherche à analyser le vécu et continue de s’attacher à une information passée. Cela se passe pour X ou Y raisons, mais en général, c'est quand nous sommes en désaccord avec le présent. La rétention de cette information, qui n’est à la base qu’une énergie encore non matérialisée dans le corps physique, entraîne une émotion négative. Jusque-là rien d’alarmant, cela nous arrive à tous, et heureusement car sans connaissance de la tristesse, nous ne saurions identifier la joie, n’est-ce pas ? Les soucis commencent lorsque l'on ne sait pas lâcher-prise sur ces émotions négatives qui se manifestent en nous. Retenues, tournant en boucles dans notre fort intérieur, elles "macèrent" si je puis dire, et l’énergie ne circule plus correctement dans le corps.


Ce blocage émotionnel, s'il dure, pourra déboucher dans un premier temps sur de la somatisation (exemples : problèmes digestifs a cause d'un problème au travail, migraines, mal de dos, etc) et dans un second temps sur des pathologies avérées (exemple : l'ulcère gastrique lié au stress). Si l’émotion peut mener à la maladie, alors la maladie est interdépendante de l’émotion. Ainsi, la maladie est, dans le corps humain, la manifestation d’un blocage émotionnel dans un environnement déséquilibré. C’est pourquoi la maladie nous apprend à mieux nous connaître. Mais comment être sûr qu’une émotion a été bien digérée, transcendée ? Comment savoir quelles émotions se cachent derrière nos maux du quotidien ?


Le décodage biologique permet de comprendre les différents blocages émotionnels à l’origine de chaque maladie. Aussi, tout comme l’émotion bloquée débouche sur un mal-être physique, travailler sur ces émotions refoulées permet d’enclencher un début de guérison. Mais pourquoi vivons nous mal certains événements plutôt que d’autres ? Pourquoi éprouvons-nous une émotion négative alors qu’une autre personne dans la même situation n’aurait rien ressenti de désagréable ? On n'oublie souvent que chacun possède sa carte du monde, fabriquée par l'ensemble de son histoire.

surrealisme-art.jpeg
Collage surréaliste personnel

Chaque être humain est influencé par de nombreux facteurs extérieurs et pourtant constitutifs de sa personne : sa culture, sa religion son éducation, son vécu, sa personnalité, son héritage transgénérationnel, mais aussi et surtout ses blessures d’incarnation !

Tous ces éléments extérieurs modèlent une perception unique de NOTRE vérité… qui n’est donc pas LA réalité, mais une parmi … plusieurs milliards d’autres.


En effet les blessures d’incarnation - ou « blessures d’âmes » comme l’exprime Lise Bourbeau dans son livre « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » - génèrent des croyances limitantes qui ne sont en réalité que des défis et obstacles égotiques à dépasser. Ce défi existentiel, que je retrouve lorsque j’étudie le thème astral d’une personne, est en grande partie transcendé en regardant simplement la réalité en face et en acceptant le changement... et NOTRE changement ! Je sais, plus facile à dire qu’à faire. Mais c’est en transformant ces croyances limitantes en croyances aidantes que les problèmes se dissipent et que la solution apparaît. Et un bon astrologue vous dira qu’il y a, en chaque être humain, le meilleur comme le pire, chacun étant libre d'en faire ce qu'il veut.


Ce libre arbitre est certes, assez limité par cette multitude d’externalités plus ou moins arrangeantes. Mais nous avons toujours le choix, au fond de nous, de décider qui nous voulons être. Chaque moment de la vie, est une occasion de choisir ce que l’on veut vivre. Non pas en contrôlant ou refusant les émotions non désirées, mais justement en travaillant avec elles. En comprenant les blessures cachées derrière nos émotions douloureuses, nous avons la force suffisante pour prendre le recul sur celles-ci, et ne pas se laisser définir par elles. C’est un savant mélange entre écoute de soi et respect de l’être qu’il faut réussir à trouver. L’équilibre corps – esprit, si difficile à maintenir et pourtant passionnant à découvrir.

citation-bonheur.jpeg
Devanture de boutique à Bruxelles

Le secret de la santé résiderait donc t-il dans une parfaite gestion de nos émotions ?

Ce qui est sûr, c’est que le secret de notre paix intérieure se trouve dans la nécessite de rester ouvert d'esprit à ce qui advient, même si ce n’est pas toujours facile. Se rappeler, pour notre propre apaisement, que cet Autre qui nous agace ou nous blesse, n’est pas dans notre peau et ne le sera jamais, est déjà une étape vers l’apaisement. Se dire que la vie a placé cette personne sur notre route afin qu’elle nous montre du doigt le bobo que nous avons du mal à voir, à accepter, à guérir. Se souvenir que cette personne nous guide afin d’être plus à l’écoute de notre vérité intérieure, qui n’est autre que la paix que nous recherchons tous. Cette paix étant la manifestation de l’amour de soi, c’est tout naturellement qu’elle nous incite au respect de nos besoins profonds. Et le respect de nos besoins profonds... nous garantie la santé.


Enfin, n'oubliez pas que des thérapeutes sont toujours là pour vous accompagner, avant même que la maladie ne montre son nez. Le décodage biologique s'applique aussi aux symptômes. Un bon naturopathe, c'est à dire un éducateur de santé qui travaille de façon holistique, vous incitera toujours à comprendre le message caché de vos bobos du quotidien.

Pour aller plus loin : (entre autres)


Sur le décodage biologique :

Livres :

- Jacques Martel : Le grand dictionnaire des malaises et des maladies


Sur l'ouverture d'esprit :

Livres :

- Scott Peck : Le chemin le moins fréquenté : apprendre à vivre avec la vie


Sur l'acceptation des émotions, le pardon et le changement :

Livres:

- Lise Bourbeau : La loi de l'acceptation

- Miguel Ruiz : Les quatre accords toltèques

Films :

- J. A Bayonna : Quelques minutes après minuit (2016)


Sur la connaissance de soi :

- Lise Bourbeau : Les cinq blessures qui empêchent d'être soi-même

Films :

- Sennen Joyû : Millenium Actress (2002)